Quel régime de retraite quand on est dirigeant salarié ?

Très souvent méconnue tant du grand public que des intéressés eux-mêmes, la retraite des dirigeants d’entreprise est pourtant un sujet à prendre au sérieux surtout au moment ou l’on veut savoir le montant de sa pension. Notez que le régime de retraite applicable varie selon votre statut. C’est ainsi qu’en tant que dirigeant salarié, vous bénéficiez du régime général de la sécurité sociale. Voici tout ce que vous devez savoir sur la retraite du dirigeant d’entreprise salarié.

Dirigeant salarié : Vous êtes soumis au régime général de la sécurité sociale

Sont considérés comme dirigeants assimilé-salariés : les PDG et DG de Sociétés Anonymes (SA), les gérants minoritaires ou égalitaires d’une Société à Responsabilité Limitée (SARL), les dirigeants de Société Coopérative de Production (SCOP), ainsi que les présidents d’une Société par Actions Simplifiée (SAS).

En tant que dirigeant salarié, pour votre retraite, vous êtes rattaché au régime général de la sécurité sociale. Ceci signifie que vous bénéficiez de la même couverture retraite qu’un cadre salarié, mais notez toutefois que les cotisations sociales dont vous devrez vous acquitter seront plus élevées. Vous devez effectuer vos cotisations à l’URSSAF, ainsi qu’à l’AGIRC-ARRCO au titre de votre retraite complémentaire.

De plus, afin de pouvoir toucher votre retraite de base à taux plein, vous devez être âgé de 62 ans et justifier d’au moins 166 trimestres. Si à ce moment-là vous ne disposez pas de suffisamment de trimestres dans votre compte, vous devrez attendre 65 ans pour bénéficier d’un taux plein.

Programmer sa retraite et ses finances

Comment optimiser fiscalement votre retraite ?

Les pensions retraite sont soumises à l’impôt sur le revenu. Pour optimiser fiscalement votre retraite en tant que dirigeant salarié, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Utilisez une partie de votre salaire ou des dividendes perçus pour faire des investissements et ainsi percevoir des revenus complémentaires.
  • Souscrivez à des produits d’épargne offrant des avantages fiscaux.
  • Mettez en place un système d’épargne salariale au sein de votre entreprise, qui sera ouvert à vos employés et à vous-même. Privilégiez des dispositifs d’épargne, comme le PEE ou le PERCOL, qui offrent de bons avantages fiscaux pour l’entreprise.

Quelles sont les retraites complémentaires existantes ?

Peu importe le régime de retraite auquel vous êtes soumis, en tant que dirigeant d’entreprise vous devez cotiser sur un système de retraite à 2 niveaux : l’assurance vieillesse de base et une retraite complémentaire (qui est généralement obligatoire). En fonction du montant de votre pension retraite de base, des revenus mensuels souhaités pour votre retraite et bien d’autres, vous disposez de multiples solutions pour compléter votre pension de retraite tout en l’optimisant fiscalement. Il s’agit notamment :

  • Du plan d’épargne retraite (PER) : entré en vigueur le 1er Octobre 2019, son objectif est d’unifier les produits d’épargne retraite déjà existants, simplifiant ainsi le suivi aux épargnants.
  • De l’assurance-vie : même s’il ne s’agit pas d’un véritable produit d’épargne retraite, c’est une bonne solution d’épargne pour tout dirigeant salarié.
Retour haut de page