Start-up : Comment faire une levée de fonds ?

Vous souhaitez faire une levée de fonds pour financer et développer rapidement votre start-up mais ignorez par où commencer, ni quelle est la marche à suivre ? Ce que vous devez savoir c’est qu’une levée de fonds est une opération relativement longue, qui vous demandera beaucoup de rigueur et de minutie. En effet, il vous faudra compter entre 6 et 9 mois en général pour la réaliser, et vous devez suivre un certain nombre d’étapes bien précises.

Vidéo : Comment fonctionne une levée de fonds ?

Commencez par estimer le montant à lever

Pour déterminer le montant à lever pour le financement de votre start-up, vous devez vous appuyer sur un business plan, qui vous permettra de vous projeter aisément et d’estimer vos besoins en trésorerie pour les 2 prochaines années minimum.

Vous devez prendre en compte toutes les dépenses prévues pour assurer le développement de votre entreprise : recrutements, ouverture de nouveaux points de vente, recherche et développement, acquisition de clients …

La valorisation de votre start-up

En gros, pour la valorisation de votre start-up, tout en gardant à l’esprit qu’un investisseur a pour objectif de réaliser une plus-value grâce à son investissement, vous devez prendre en compte certains paramètres clés comme :

  • Le stade d’avancement de votre startup
  • Son degré d’innovation
  • Ses produits ou services développés
  • Son positionnement par rapport à la concurrence
  • La taille du marché ciblé
  • Les perspectives de revenus.

Lorsque vous effectuez la valorisation de votre startup, il est important de trouver le juste milieu. En effet, si l’investisseur estime que la valorisation est trop élevée, il refusera de s’engager, estimant qu’il ne pourra pas atteindre son objectif. De même, si la valorisation est trop basse, vous en tant que fondateur subirez une dilution trop importante, c’est-à-dire que les parts que vous détenez seront considérablement réduites.

équipe de start-up qui travail sur sa levée de fond

La préparation de la documentation

Durant cette étape, vous devez établir tous les documents qui seront exploités par les potentiels investisseurs et qui leur permettront de disposer rapidement de toutes les informations clés sur votre entreprise avec tous les bons arguments de votre levée. Il s’agit notamment d’un business plan, d’un pitch et d’un executive summary, établis en respectant des standards bien précis.

La recherche d’investisseurs et les échanges

Vous devez ensuite cibler les potentiels investisseurs en établissant leur profil. Vous pouvez par exemple les classer par types, par secteur d’activité ou même par objectif. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à prendre contact avec eux. Vous trouverez généralement toutes les modalités et étapes pour la prise de contact sur le site web de chaque investisseur.

La lettre d’intention et la due diligence

Tout investisseur convaincu vous confirmera son intérêt pour financer votre start-up dans une lettre d’intention. Cette lettre contient des informations clés liées à l’engagement de l’investisseur (comme le montant de l’investissement), ainsi que les conditions que vous devez remplir pour bénéficier du financement.

Si vous remplissez toutes ces conditions, une procédure relativement lourde sera lancée : la due diligence. Il s’agit en gros d’un audit complet de votre startup réalisé par votre investisseur ou par un cabinet qu’il aura désigné.

Les négociations et le closing

Une fois l’audit terminé, vous devez effectuer des négociations avec votre ou vos nouveaux investisseurs, afin de définir clairement les clauses de votre collaboration. Une fois les négociations terminées, vous devez procéder à leur retranscription juridique et à la signature des documents : cette étape est appelée closing.

Retour haut de page