Comment Obtenir une Traduction Assermentée ?

Pour la traduction des documents officiels de grandes portées, il faut nécessairement recourir au service d’un traducteur assermenté. Chose qui se fait en suivant une procédure bien établie que nous vous proposons de découvrir. Du choix d’un traducteur assermenté jusqu’à la phase de certification de la traduction, voici ce qu’il faut faire pour obtenir une traduction assermentée.  

Choix du professionnel de la traduction assermentée

La traduction assermentée de vos documents doit impérativement se faire par un traducteur qui a prêté serment à la cour d’appel. Sachez que le processus d’une traduction assermentée est complexe et long. Il faut prendre cela en compte lorsque vous choisissez un traducteur. Il existe des indépendants et des agenciers qui peuvent faire la traduction de vos documents en fonction de leur importance.

Recourir à un traducteur assermenté indépendant

Cette option est idéale pour les documents simples n’impliquant aucune procédure diplomatique. Vous pouvez trouver ces indépendants sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Ces réseaux vous offrent la possibilité de consulter le profil de chaque traducteur pour mieux faire votre choix.  Vous pouvez aussi obtenir la liste et les contacts de tous les traducteurs assermentés à la Cour d’appel en demandant ou en téléchargeant sur le site. 

Toutefois, avant de contacter ces traducteurs, rassurez-vous d’abord s’ils sont reconnus par la justice ou qu’ils sont de façon officielle autorisés à traduire des documents français à l’étranger.

Faire appel à une agence

C’est l’idéal pour les traductions complexes. Lorsque les documents à traduire sont destinés à une institution étrangère, il est préférable de se renseigner à l’ambassade du pays visé pour savoir ce qu’il faut faire. Les conditions relatives à la traduction certifiée sont différentes pour tous les pays même ceux qui sont membres de l’union européenne. Pour ce genre de procédure, les agences de traduction s’y connaissent mieux. Ils vous font gagner du temps.

Déroulement d’une traduction assermentée 

En cas de traduction des documents dans une langue étrangère, les actes à caractère public et les actes sous seing privé doivent initialement être écrits en français pour que la traduction soit légalisée. Si tel n’est pas le cas, il faut nécessairement une traduction en français faite par un professionnel de la traduction habilité à travailler en France.

Ce traducteur peut être habilité à intervenir dans un pays qui fait partie de l’union européenne ou encore dans les pays ayant un accord avec cette dernière. Sa signature est examinée en référence à celle figurant sur la carte d’identité, puis soumise à l’authentification auprès d’une autorité qui a la compétence de légaliser Ensuite, le Bureau des légalisations du ministère des Affaires étrangères légalise la traduction assermentée et l’original.

La certification des documents peut aussi se faire par apostille. C’est une forme de législation simple. Elle intervient lorsque le pays de destination de la traduction a signé la convention de la Haye. Après que le traducteur soit qualifié d’authentique, le service l’apostille de la cour d’appel à laquelle dépend le traducteur légalise et authentifie les documents.

Retour haut de page